Cas pratique : Créer ex nihilo un site opérationnel de production à vocation internationale

Au cours de la décennie 1990, une société japonaise de construction automobile à forte notoriété entend implanter en Espagne une filiale dédiée aux métiers d’équipementier. La création de nouveau site, qui appelle le recrutement de 600 personnes, requiert au préalable une mission d’assessment à la mesure de ses enjeux industriels et commerciaux.

En concertation avec ce client japonais, est tout d’abord élaboré un plan de mobilisation de tous les partenaires institutionnels,— agences pour l’emploi pour la plupart — autour de Barcelone.
En parallèle, un plan minutieux d’intégration est mis en place, avec trois objectifs majeurs : faciliter l’intégration à la culture européenne de cadres japonais ne parlant ni anglais ni japonais, former les cadres, concevoir une communication efficace entre la filiale espagnole et sa société mère.

Pour sensibiliser les ouvriers aux diverses obligations de sécurité et de qualité, un programme de formation adopte un support inédit : la bande dessinée. Un vecteur expressif et universel qu’aucune entreprise n’avait jusqu’alors osé.
Ce procédé s’avéra si performant qu’il servit à décliner aussi le plan de formation à l’adresse des cadres européens appelés au Japon.

Ces interventions préalables aboutit enfin à un projet global d’assessment : recrutement des managers, formation des managers pour recruter les cadres opérationnels, conception d’un plan d’intégration adapté leurs missions.

Un vrai modèle de référence, démontrant qu’une greffe culturelle conditionne la réussite d’une implantation industrielle.

© 2009 Richard Lombart Consulting